CIL Centre Presqu'Ile

Plan de mandat SYTRAL

Concertation transports

A plusieurs reprises, les adhérents du CIL ont été informés de la position de leurs administrateurs sur le projet de métro E. La grande majorité des voitures qui pénètrent en presqu’île vont ou viennent de l’Ouest lyonnais en empruntant soit le tunnel de Fourvière soit la montée de Choulans. Le CIL Centre Presqu’île est donc très favorable à un développement de transports en commun performants pour desservir cette partie de l’agglomération.

Depuis la concertation de 2019 sur le métro E, le CIL a demandé une étude globale des possibilités de desserte qui tienne compte des infrastructures existantes et notamment du tunnel ferroviaire existant entre Gorge de Loup et St Paul. Malheureusement, le manque de relations et de confiance  entre le SYTRAL (en charge des TCL) , la Région et la SNCF (en charge des TER) a abouti à un projet (métro E) qui n’est que partiel et n’apporte rien qui permette de développer l’ensemble des services pour les zones desservies par le TTOL (Tram Train de l’Ouest Lyonnais).

La nouvelle majorité métropolitaine s’est interrogée sur la pertinence de relancer des projets de métro et a lancé une nouvelle concertation. Des administrateurs du CIL ont rencontré personnellement les vice-présidents « Transport et Mobilité » des deux autorités organisatrices (Région pour les TER et Métropole pour les TCL). Notre proposition, décrite sommairement dans le courrier et les cartes ci-joint, a été accueillie très favorablement des deux côtés.

En conclusion, le CIL centre Presqu’île estime que les deux projets actuels (métro E et télécabine) sont des projets partiels qui ne s’inscrivent pas dans un projet global. Un tel projet, s’appuyant sur l’existant,  pourrait se réaliser plus rapidement, à un coût plus faible et  répondrait aux besoins de l’ensemble des grands lyonnais de l’Ouest. Il participerait à l’allègement des flux dans le tunnel de Fourvière et la montée de Choulans. Nous espérons qu’il en sera ainsi.

20211021 carte rer est ouest (634.91 Ko)       20211021 carte ouest lyonnais (1.04 Mo)      20211005 lettre b bernard (700.29 Ko)

26 avril 2021: Courriers aux candidats aux élections régionales

INTERPELLATION DES CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES: MISE EN COHERENCE DES RESEAUX TCL/TER ET APPLICATION A LA DESSERTE DE L’OUEST LYONNAIS

Madame, Monsieur,

Vous êtes candidats aux élections régionales et il est de votre responsabilité d’élaborer la politique de développement des Transports Express Régionaux. La desserte des nombreuses gares situées sur le territoire de la métropole de Lyon est un sujet majeur qui ne peut être abordé qu’en concertation étroite avec la Métropole et le SYTRAL.

Tout d’abord, la mise en place d’une tarification unique TER/TCL est indispensable sur la Métropole de Lyon

Une telle mesure permettrait une grande fluidité des voyageurs entre les services TER et TCL. Elle est, par exemple, une des causes qui conduisent à une trop faible fréquentation des tram-trains de l’Ouest lyonnais.

Les dessertes actuelles des gares ne sont pas optimisées pour assurer une bonne intermodalité.  Il y a de bons exemples mais aussi de moins bons comme par exemple la sous-utilisation de la gare de Vénissieux pourtant desservie par le métro D et bientôt par le tramway.

Le cas de l’Ouest Lyonnais est particulièrement significatif. Une amélioration de la desserte y est indispensable et doit profiter au plus grand nombre. La concertation publique menée en 2019 pour une ligne de métro a conclu à un scénario Alaï/Bellecour qui ne tient aucun compte du seul service en site propre existant offert par les TER (tram-train de l’Ouest lyonnais).

Les scénarios présentés par le SYTRAL en 2019 étaient manifestement incomplets. Aucun de ceux-ci ne prenait en compte de l’existence du tunnel de Loyasse entre Gorge de Loup et St Paul qui dispose d’une importante réserve de capacité. Avant d’engager les travaux d’un nouveau tunnel, il convient d’étudier l’utilisation d’une grande partie d’une infrastructure existante qui peut être prolongée vers Hôtel de ville avec desserte d’une gare souterraine à St Paul, y libérant ainsi de nombreux terrains.

L’accès à Hôtel de Ville depuis une gare souterraine à St Paul a d’ailleurs été présenté dans le document de concertation sur le projet de métro E (scénario Sc12). Côté Gorge de Loup une nouvelle ligne pourrait être raccordée à cet ensemble pour desservir le plateau du 5ème arrondissement et la commune de Tassin de façon aussi performante que le métro E. De telles études peuvent s’appuyer sur le scénario Sc5 avec la possibilité supplémentaire d’une infrastructure mixte en souterrain et en surface puisqu’il s’agirait d’un tramway. Ce scénario apporterait une desserte meilleure que celle prévue avec le métro E. En effet, il ne concernerait pas seulement les habitants consultés pour le métro E mais l’ensemble des secteurs desservis par le tram-train.

De plus, le passage  par Gorge de Loup permettrait de renforcer l’actuel hub TCL/TER et d’offrir des liaisons Ouest/Ouest sans passer par le centre-ville. A Hôtel de Ville la correspondance avec la ligne C améliorerait considérablement les échanges entre l’Ouest et la Croix rousse (et au delà vers Caluire). Il est rappelé que le passage par Gorge de Loup (scénario Sc5) présentait une meilleure attractivité que le scénario Sc 10 retenu après concertation. Avec l’apport supplémentaire pour les voyageurs du tram-train, l’attractivité devrait encore être supérieure et atteindre 80 000 voyages à comparer avec 50/60000 voyages pour le scénario Sc10. En 2019 l’ensemble des citoyens a demandé un prolongement vers Part Dieu.

Il convient donc de réactualiser une étude, faite il y a plusieurs années, d’une liaison souterraine St Paul/Hôtel de Ville/Part Dieu. De plus, il convient d’envisager un raccordement vers la ligne T3/Rhône Express (ex CFEL) donnant ainsi la possibilité de créer un Service Express Métropolitain Ouest/Est souhaité par beaucoup de Lyonnais.

Nous vous demandons

  • votre engagement vers une tarification unique TCL/TER sur le territoire de la métropole
  • d’inclure dans votre programme l’étude des scénarios présentés ci-dessus pour la desserte de l’Ouest sans oublier l’ouverture vers un Service Express Métropolitain Ouest/Est, qui serait impossible avec le projet actuel de métro E.
  • d’une façon plus générale de promouvoir une synergie entre services TER et TCL

Ces objectifs sont totalement cohérents avec la loi LOM ; ils doivent faire l’objet d’une collaboration étroite avec la métropole (et le SYTRAL) allant bien au delà des clivages politiques dans le but d’offrir aux citoyens les meilleurs services de la façon la plus économique. Ils consistent en fait à réaliser à Lyon ce qui existe depuis plusieurs décennies à Paris (tarification commune RATP/SNCF, exploitation partagée des trains et des infrastructures). Pourquoi ce qui se fait à  Paris ne pourrait-il pas se faire à Lyon ?

Une intervention de votre part sera nécessaire pour que la concertation prévue par la Métropole à l’automne 2021 sur les moyens de transport lourds (métro,…) n’exclue pas l’articulation avec les services TER.

Vous trouverez en pièce jointe un courrier adressée en 2019 à Mme Elisabeth Borne, alors Ministre des de la transition Ecologique et Solidaire, à Mr Jean Baptiste Djebarri, secrétaire d’Etat chargé des Transports et à Mr le Préfet de Région, que nous avons dû saisir compte tenu du refus du SYTRAL de prendre en compte une réelle mise en cohérence TER/TCL.

Nous comptons sur votre détermination pour la réussite d’une réelle cohérence TER/TCL

Nous attendons de votre part l’exposé de votre position sur ces points et restons à votre disposition pour tout échange jugé utile.

20190920 lettre e borne 120190920 lettre e borne 1           20190920 lettre djebbari 120190920 lettre djebbari 1

Décembre 2020: Dossier préparé et présenté par le CIL-CPI (faites défiler les pages vers le bas pour voir le diaporama)

Capture d ecran 88

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 89

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 90

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 92

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 93

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 94

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 95

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 98

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 99

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture d ecran 101

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez télécharger cette présentation ici: Pdf cpi metroPdf cpi metro   ainsi que la variante: Pdf cpi globalePdf cpi globale

 

Courrier commun CIL CPI et LYON METRO adressé à LYON METROPOLE et au SYTRAL

Le Président du SYTRAL, Bruno BERNARD, également président de la Métropole du Grand Lyon, a décidé de lancer une concertation publique à l’automne 2021 pour  apporter un éclairage citoyen sur les projets de métro devant être retenus dans l’avenir. C’est ainsi que l’intérêt de prolongements des lignes A, B et D sera évalué comme celui du projet de métro ligne E.

Une amélioration de la desserte de l’Ouest lyonnais est indispensable et doit profiter au plus grand nombre. Les études qui seront présentées doivent être optimisées ce qui n’a malheureusement pas été le cas du projet de métro E car les scénarios présentés par le SYTRAL en 2019 étaient manifestement incomplets.

C’est ainsi qu’il n’apparaît aucune étude de mise en cohérence entre les TER de l’Ouest lyonnais et l’éventuelle ligne de métro E tant au niveau de la tarification, des infrastructures que des services.

En effet

- Il est indispensable de parvenir dans les meilleurs délais à une tarification unique sur le territoire de la métropole quelque soit l’opérateur concerné. La tarification actuelle est une des causes qui conduisent à une trop faible fréquentation des trams-trains. Cette tarification unique ne concerne pas que l’Ouest lyonnais et doit bénéficier à l’ensemble des habitants de la métropole.

- Il existe actuellement un tunnel sous Fourvière entre Gorge de Loup et St Paul qui dispose d’une importante réserve de capacité. Avant d’engager les travaux d’un nouveau tunnel, il convient d’étudier l’utilisation d’une grande partie du tunnel existant qui pourrait donner accès à une gare souterraine à St Paul, libérant ainsi de nombreux terrains.

Comme prévu au scénario Sc 12 du document de concertation sur le projet de métro E, il conviendrait de prévoir une station à l’Hôtel de Ville. En 2019 l’ensemble des citoyens a demandé un prolongement vers Part Dieu. Il serait donc intéressant de réactualiser une étude, faite il y a plusieurs années, d’une liaison souterraine St Paul/Part Dieu. De plus, il convient d’étudier un raccordement vers la ligne T3/Rhône Express (ex CFEL) donnant ainsi la possibilité de créer un Service Express Métropolitain Ouest/Est souhaité par beaucoup de Lyonnais.

Côté Gorge de Loup une nouvelle ligne pourrait être raccordée à cet ensemble pour desservir le plateau du 5ème arrondissement et la commune de Tassin. De telles études peuvent s’appuyer sur le scénario Sc5 avec la possibilité supplémentaire d’une infrastructure mixte en souterrain et en surface puisqu’il s’agirait d’un tramway.

- Les services permis par une telle option apporteraient une réelle amélioration de la desserte de l’Ouest car ils ne concerneraient seulement les habitants consultés pour le métro E mais l’ensemble des secteurs desservis par le tram-train. De plus, le passage  par Gorge de Loup permettrait de renforcer l’actuel hub TCL/TER et d’offrir des liaisons Ouest/Ouest sans passer par le centre- ville. A Hôtel de Ville la correspondance avec la ligne C améliorerait considérablement les échanges entre l’Ouest et la Croix rousse (et au delà vers Caluire). Il est rappelé que le passage par Gorge de Loup (scénario Sc5) présentait une meilleure attractivité que le scénario Sc 10 retenu après concertation. Avec l’apport supplémentaire pour les voyageurs du tram-train, l’attractivité devrait encore être supérieure et atteindre 80 000 voyages à comparer avec 50/60000 voyages du scénario Sc10.

- Il existe également d’autres possibilités non étudiées de desservir le 5ème arrondissement et l’ouest de l’agglomération

  • Soit depuis Perrache (pôle d’échanges entre transports en commun urbains, régionaux et nationaux), avec un tramway partiellement souterrain : au départ du Cours de Verdun, il franchit la Saône par un pont entre les viaducs Sncf et autoroutier, traverse la balme de Choulans en tunnel jusqu’à l’avenue du Point du Jour et se poursuit en surface vers Alaï, où il se connecte aux voies du tram-train vers le nord (Charbonnières, Sain Bel, Dardilly, Lozanne) et vers le sud (Francheville, Brignais).
  • Soit également la possibilité de réaménager le tunnel envisagé pour le métro E (Ouest – Bellecour – Part Dieu) pour une exploitation avec un matériel roulant « fer sur fer » à même de se connecter et rouler sur les voies du tram-train à partir d’Alaï, et par ailleurs sur la voie du T3 à l’Est.

Dans l’un et l’autre cas ci-dessus, la desserte tram-train de Gorge de Loup et Saint Paul serait conservée.

Indépendamment de la desserte de l’Ouest, il conviendrait de réactualiser les études d’une liaison Masséna/Brotteaux (dite triangle des Charpennes) qui donnerait un accès direct à la Part Dieu depuis toutes les stations de la ligne A entre Perrache et Masséna. Les nouvelles technologies (automatisation des circulations et amélioration de la signalisation) devraient permettre de réaliser cette liaison, qui se ferait avec les croisements des lignes à niveau, pour un coût raisonnable.

Au nom de nos deux associations, nous demandons d’inclure dans la concertation de cet automne :

  • les scénarios présentés ci-dessus pour la desserte de l’Ouest sans oublier l’ouverture vers un Service Express Métropolitain Ouest/Est

  • la possibilité d’accéder directement à la Part Dieu depuis l’ensemble de la presqu’île.

Les services TER dépendant du Conseil Régional et l’Etat attachant la plus grande importance à l’intermodalité TER/ Transports Urbains, une copie de ce courrier est adressée à la Région et à l’Etat.

Le courrier ci-dessous a été envoyé le 7 mars 2021 sous la signature des présidents du CIL-CPI et de l'association  Lyon Métro Transports Publics à M.Bruno BERNARD, Président de LYON METROPOLE et Président du SYTRAL, suimultanément à ceux envoyés à M.Pascal MAILHOS, Préfet de Région et Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Rhône-Alpes Auvergne

20210308 cil cpi lyon metro20210308 cil cpi lyon metro

20210308 prefet cil cpi lyon metro 120210308 prefet cil cpi lyon metro 1

20210308 region cil cpi lyon metro 120210308 region cil cpi lyon metro 1

Courrier envoyé à M.WAUQUIEZ, Président de la Région Rhône-Alpes Auvergne

objet : Cohérence TER/TCL et Concertation sur les projets de métro à Lyon

Lyon, le 7 mars 2021

Monsieur le Président,

Il est indispensable d’assurer la plus grande cohérence entre services urbains et services TER et de développer des Services Express Métropolitains et à la nécessaire cohérence entre services urbains et services TER.. Dans cette optique, vous trouverez ci-joint un courrier adressé à Monsieur le Président de la Métropole de Lyon, Président du SYTRAL

Il importe que la concertation publique prévue cet automne sur les projets de métro dans la métropole de Lyon prenne en compte des projets répondant à cet objectif. Le projet du métro E, tel qu’il est conçu, ne répond pas à cet impératif car, d’une part, il ne tient pas compte des services TER de l’Ouest lyonnais et, d’autre part, il ne permet pas un prolongement vers un service Express Ouest/Est.

Bien entendu, la cohérence entre TER et TCL doit s’appliquer à l’ensemble de l’agglomération et pas seulement à l’Ouest. Nos deux associations sont particulièrement attachées à la mise en œuvre d’une tarification unique TER/TCL et au développement de pôles intermodaux performants.

Nous vous remercions de votre implication pour que les habitants de la région lyonnaise bénéficient de services répondant complètement à leurs attentes.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre haute considération.

Le Président  du CIL Centre Presqu’île                                                            Le Président de Lyon Métro Transports Publics

Bernard Colombaud                                                                                          Bernard Girard

20210308 region cil cpi lyon metro20210308 region cil cpi lyon metro

Lettre à M.Le Préfet de Région

Objet : Cohérence TER/TCL et Concertation sur les projets de métro à Lyon                               

Lyon, le 7 mars 2021

Monsieur le Préfet,

L’Etat attache à la plus grande importance au développement des Services Express Métropolitains et à la nécessaire cohérence entre services urbains et services TER. Dans cette optique, vous trouverez ci-joint un courrier adressé à Monsieur le Président de la Métropole de Lyon, Président du SYTRAL

Il importe que la concertation publique prévue cet automne sur les projets de métro dans la métropole de Lyon prenne en compte des projets répondant à cetobjectif. Le projet du métro E, tel qu’il est conçu, ne répond pas à cet impératif car, d’une part, il ne tient pas compte des services TER de l’Ouest lyonnais et, d’autre part, il ne permet pas un prolongement vers un service Express Ouest/Est.

Bien entendu, la cohérence entre TER et TCL doit s’appliquer à l’ensemble de l’agglomération et pas seulement à l’Ouest. Nos deux associations sont particulièrement attachées à la mise en œuvre d’une tarification unique TER/TCL et au développement de pôles intermodaux performants.

Nous vous remercions de votre implication pour que les habitants de la région lyonnaise bénéficient de services répondant complètement à leurs attentes.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre haute considération.

Le Président du CIL Centre Presqu’île                                          Le Président de Lyon Métro Transports Publics                                                                      

Bernard Colombaud                                                                      Bernard Girard

20210308 prefet cil cpi lyon metro20210308 prefet cil cpi lyon metro

Desserte Transports en commun de l’Ouest Lyonnais

Le CIL Centre Presqu’île s’intéresse aux projets de desserte de l’Ouest lyonnais dans la mesure où de nombreuses voitures en provenance de cette zone viennent ou traversent la presqu’île.

Les visiteurs du site sont invités à nous faire connaître leurs commentaires sur la position du CIL exprimée ci-dessous en utilisant l’onglet «contact».

En 2019, une concertation sur le projet de métro ligne E a été organisée sur le territoire de la métropole de Lyon par le SYTRAL (Syndicat des Transports Lyonnais). Les compétences du SYTRAL s’étendent aux transports en commun de la métropole et du département du Rhône à l’exclusion des services TER. Or, sur le territoire concerné, le TER dit « Tram Train de l’Ouest Lyonnais » est le seul service en site propre. 

Lors de cette concertation, le CIL (Comité d’Intérêt Local) Centre Presqu’île a été conduit à exprimer des réserves sur un dossier qui, rédigé par le seul SYTRAL, n’a pas pris en compte les synergies possibles entre les dessertes et les infrastructures dépendant, d’une part, des TCL et d’autre part des TER.

Après avoir déposé un avis formel, le président du  CIL a questionné les élus de la métropole lors de l’Assemblée Générale de l’UCIL (Union des CILs) tenue le 16 septembre 2019.

La réponse lue en séance était totalement inadaptée puisqu’elle n'abordait pas nos deux propositions

-utiliser les capacités résiduelles du tunnel de Loyasse (tunnel ferroviaire existant entre Gorge de Loup et Saint Paul) pour la future desserte de l'ouest lyonnais (métro E),

-mettre en place une tarification commune entre les TCL et les TER.

De plus, suite à la concertation, le SYTRAL a retenu un scénario de ligne de métro entre Etoile d’Alaï et Bellecour, éventuellement prolongé vers la Part Dieu.

Indépendamment des difficultés d’implantation d’une station à Bellecour (voir projet « Bellecour à l’échéance du métro E »), le scénario retenu ne permet pas de phasages et ne tient pas compte du souhait de réalisation à terme d’un RER Ouest/Est, largement exprimé lors de la campagne des élections municipales et métropolitaines (et qui forcément doit prendre en compte les lignes vers Brignais, l’Arbresle et Lozanne).

Devant le refus d'étudier un scénario vraisemblablement plus économique (économie supérieure à 1km de tunnel) et attractif (desserte de Gorge de Loup véritable hub TCL/SNCF/autocars), le CIL a décidé de saisir l'Etat.

Vous trouverez donc ci-joint

-les courriers adressés à la ministre de l'Ecologie, au secrétaire d'Etat aux Transports et au préfet

20190920 lettre e borne20190920 lettre e borne             20190920 lettre djebbari20190920 lettre djebbari             20190920 lettre prefet20190920 lettre prefet

avec comme annexes:

-une note destinée aux services de l'Etat reprenant de manière adaptée notre avis formel envoyé lors de la concertation: 20190920 note pour l etat20190920 note pour l etat

-une image des 4 tunnels existant actuellement sous Fourvière: 201909 les 4 tunnels201909 les 4 tunnels

Contribution du CIL-CPI au débat sur le plan de mandat du SYTRAL

 

9/04/2019: Contribution au débat public sur le projet de ligne E du métro

Le CIL Centre Presqu’île  a pris connaissance avec intérêt du dossier de concertation préparé par le SYTRAL. Ce projet de ligne E mérite une attention toute particulière dans la mesure où il absorberait une part importante du budget d'investissement du Sytral sur deux mandatures (10 ans).  Il doit donc faire l’objet d’une évaluation socio-économique prenant en compte des scénarios alternatifs et une véritable situation de référence tant sur la desserte de l'Ouest lyonnais que pour d'autres liaisons dans la Métropole.

Le CIL Centre Presqu’île est très sensible aux déplacements vers l’Ouest lyonnais car la voiture individuelle y tient une place prépondérante avec un fort impact sur la circulation en Presqu’île. La bonne efficacité des transports publics entre l’Ouest lyonnais et la presqu’île est importante comme l’est l’accès de l’Ouest lyonnais et de la presqu’île vers la Part Dieu.

UNE PREFERENCE : LE SCENARIO SC12 VERS L’HOTEL DE VILLE AVEC DESSERTE DE ST PAUL

Des différents scénarios retenus dans le dossier (SC9 et SC 10 vers Bellecour et SC12 vers Hôtel de Ville), notre préférence se porte sur le scénario SC 12 qui présente l’avantage de desservir St Paul

  • où sont implantés de nombreux établissements scolaires dans un quartier (St Paul/St Vincent) relativement mal desservi par les moyens de transport « performants»
  • où le tram TER  de l’Ouest lyonnais termine presque en « cul de sac »
  • où le C3 offrirait un acheminement vers Part Dieu avec une seule correspondance mais dont la performance n’est pas citée page 44.

LE SCENARIO SC12 ET LES OPPORTUNITES DE CONNEXION AVEC LA LIGNE D

Néanmoins il convient d’étudier les connexions avec la ligne D dans la mesure où il est surprenant de voir deux  lignes (D et E) se croiser sans possibilité de correspondance. Deux possibilités méritent d’être examinées

1- la création d’une station de correspondance à St Jean Vieux Lyon sur la ligne E avant la desserte de St Paul

2- le passage par Gorge de Loup.

Cette deuxième éventualité présente des opportunités qui méritent un examen approfondi. En effet,Gorge de Loup est actuellement le « hub » de desserte de l’Ouest lyonnais (bus, métro et tram TER) et les liaisons banlieue/banlieue s’en trouveraient grandement facilitées et il existe déjà un tunnel à double voie entre Gorge de Loup et St Paul.

UN SCENARIO RENFORCE ET PLUS ECONOMIQUE : L’UTILISATION DU TUNNEL  EXISTANT GORGE DE LOUP/ST PAUL 

Les scénarios SC4 et SC5 vers Gorge de Loup ont été éliminés pour des raisons techniques et d’attractivité mais un scénario utilisant une infrastructure existante et sous utilisée mérite à l’évidence un examen qui ne figure pas dans le dossier. Cette infrastructure (le tunnel ferroviaire à double voie) pourrait  être utilisée

  • soit pour la ligne E (SC5 bis) ce qui entraînerait vraisemblablement le terminus du tram TER actuel à Gorge de Loup
  • soit pour la situation de référence R et le scénario SC13  évoqués plus loin.

Dans les scénarios SC5 bis et SC 13, le tunnel serait prolongé vers Hôtel de Ville par un traçé qui « s’enfoncerait »  avant Saint Paul libérant des terrains d’une valeur foncière importante.

Il nous semble très important d’étudier un scénario (SC5 bis) qui devrait faire apparaître des économies substantielles (utilisation d’une infrastructure existante et plus-value foncière) et répond à l’ensemble des fonctionnalités recherchées. En effet, grâce à l’excellence des dessertes qui en résulteraient (attractivité renforcée de Gorge de Loup offrant deux possibilités vers la ligne D et vers Hôtel de ville), le report modal devrait être important et au moins égal à celui du scenario SC 4 (plus de 70 000 voyages).

AMELIORATION DU TRAM TER  ACTUEL ET TARIFICATION UNIQUE

D’une façon plus générale, le dossier présenté ne prend pas en considération le tram TER de l’Ouest lyonnais qui est pourtant le seul mode de transport en site propre existant aujourd’hui. Le magazine « Nouveau Lyon » d’avril 2018 rappelle les sommes importantes d’argent public qui y ont été investies (300 millions d’euros) et donne des pistes d’amélioration de ce service (voir en pièce jointe) et notamment la mise en place d’une tarification unique. Il est inconcevable qu’un investissement financé par le contribuable soit sous utilisé notamment pour une question de tarification. Cette situation frise le ridicule et doit cesser dans les meilleurs délais. Il en va de la crédibilité des collectivités territoriales concernées. C’est d’ailleurs ce que préconisait Mr Gérard Collomb dans son interview du 6 janvier 2010.

UN SCENARIO DE REFERENCE COMPARATIF ET UN SCENARIO TRAM

Page 45, il est fait état d’un scénario « sans projet » mais il manque un scénario de référence permettant d’évaluer réellement de façon différentielle l’intérêt de construire la ligne E.

En effet, si la ligne E ne se réalisait pas, il faudrait bien améliorer la desserte de l’Ouest et pour cela utiliser au mieux l’infrastructure du tram TER (double voie dans le tunnel des deux amants, électrification de la branche « Lozanne », création de nouvelles stations (Libération, Trois renards,…), fréquences, parcs relais et bien sûr tarification). L’impact de ces améliorations doit être évalué en coûts et en trafic reporté.

L’attractivité des dessertes serait fortement accrue si le tram actuel était prolongé vers Hôtel de Ville (scénario SC13) dans les conditions citées ci-dessus. Il serait d’ailleurs possible d’imaginer ultérieurement une prolongation de celui-ci vers l’Est au-delà du Rhône (ce pourrait aussi être le cas pour les scenarios SC12 et SC 5 bis).

Dans les scénarios SC5bis et SC 13, les améliorations seraient sensibles sur la quasi-totalité des secteurs concernés (y compris au-delà de la métropole vers l’Arbresle et Lozanne). Un rabattement sur Gorge de Loup (qui offrirait une excellente desserte ; ligne D et tram ou métro E  vers Hôtel de ville) par BHNS (Bus ou trolleybus à Haut Niveau de Service) peut s’étudier pour Ecully (SC 5bis, SC13 et R), bien mal servi dans le projet présenté, et le Point du Jour (SC13 et R).

LES RELATIONS AVEC LA PART DIEU

Par ailleurs, le dossier met en avant l’importance des relations avec la Part Dieu. Le CIL rappelle l’étude menée pour un «triangle des Charpennes» permettant un accès ligne A vers la Part Dieu sans rupture de charge. Les habitants de la presqu’île et de l’Ouest lyonnais seraient parmi les grands bénéficiaires de sa réalisation.

EN CONCLUSION ; RECOMMANDATIONS DU CIL

En conclusion le CIL Centre Presqu’île recommande:

  • une tarification unique sur l’ensemble des transports en commun (celle-ci est indispensable quelle que soit la décision qui sera prise pour la ligne E)
  • une prise en compte des services et infrastructures ferroviaires existants (SC5bis et SC13)
  • la description d’une situation de référence comparative inexistante dans le dossier,
  • l’amélioration de la desserte de la part Dieu depuis l’Ouest lyonnais et la Presqu’île (ligne nouvelle et/ou le triangle de Charpennes).

Sans la prise en compte des ces sujets, l’évaluation socio-économique du projet de ligne E ne sera pas convaincante.

De plus, les scénarios SC5bis et SC13 (comme d’ailleurs la situation de référence) autorisent des phasages en fonction des priorités et des possibilités de financement.

Date de dernière mise à jour : 03/02/2022

Ajouter un commentaire